Adaptation

Nous souhaitons donner à chaque enfant la possibilité de se sentir bien dans notre établissement. Pour cela, une acclimatation réussie en coopération entre les parents et les éducateurs•trices est décisive. L’acclimatation dure en général trois à quatre semaines et ne doit pas être raccourcie arbitrairement par les parents.

Après les premiers entretiens préliminaires, l’enfant se rend à la crèche avec l’un de ses parents pendant une à deux heures. En présence de la personne qui lui est familière, il découvre peu à peu son nouvel environnement : les locaux, les enfants, les éducateur•trices. Lorsque le groupe sort, le parent et l’enfant peuvent repartir ou accompagner enfants et éducateur•trices au parc.

Lorsque le contact entre l’enfant et l’éducatrice s’est intensifié, nous faisons la première tentative de séparation après quelques jours : Le parent prend congé explicitement, quitte la pièce, mais reste à proximité de la crèche et récupère son enfant au bout d’une demi-heure ou lorsque l’éducateur•trice référent•e le•a rappelle.

Dans la phase suivante, l’éducateur•trice prend de plus en plus en charge les soins de l’enfant (le changer, le nourrir), d’abord en présence des parents ; les phases de séparation augmentent continuellement. L’acclimatation est terminée lorsque l’enfant accepte l’éducatrice comme une base sûre. Généralement, au bout de trois semaines, l’enfant fait la sieste à la crèche, cela peut aller plus vite ou plus lentement selon les besoins de l’enfant.

Ce ne sont pas les parents qui décident du rythme de l’acclimatation, mais l’enfant.